Maladie et prise en charge des professionnels de santé

La sécurité sociale est un ensemble de dispositifs qui accompagne les travailleurs dans certaines situations du quotidien. À ce titre, elle garantit la prise en charge des professionnels de santé en cas de maladie. Pour en savoir plus, lisez ceci.

Le régime d’assurance maladie des Praticiens et Auxiliaires Médicaux Conventionnés (PAMC)

Le PAMC est la branche de la sécurité sociale qui s’occupe des professionnels de la santé exerçant dans des domaines d’activité à honoraires opposables (Secteur 1) ou non. Il régit également les droits des étudiants en médecine ayant validé le diplôme de fin de deuxième cycle. De même, le PAMC concerne les :

A lire aussi : Quel est le tarif d’un médecin généraliste ?

  • sages-femmes,
  • auxiliaires médicaux,
  • chirurgiens-dentistes,
  • les spécialistes en activité, professionnels non salariés, etc.

L’ensemble de ces professionnels de santé bénéficie d’une prise en charge en cas de maladie ou de maternité. Cette prise en charge comprend le remboursement des frais de soin. Cette couverture s’applique sur la base des taux de remboursement appliqués généralement pour les assurés.

Aussi, le régime PAMC permet le versement des indemnités ou des allocations spécifiques en cas de congé maternité et paternité ou de congé d’adoption. De même, en cas d’arrêt de travail pour des difficultés médicales relatives à la grossesse, le professionnel de santé est indemnisé et vous bénéficiez d’un capital décès.

A lire en complément : Qui est un bon médecin ?

Autres avantages du régime PAMC

Les professionnels de santé conventionnés intégrés au régime PAMC, sont systématiquement affiliés à la caisse d’assurance maladie dont dépend leur lieu d’exercice. De même, ceux-ci bénéficieront d’une participation des structures d’assurance maladie à vos cotisations sociales.

Cet avantage est établi sur la base de la convention conclue entre l’assurance maladie et les représentants de votre profession médicale. En outre, depuis le 1er juillet 2021 les professionnels de santé bénéficient d’une indemnisation dès le 4ème jour d’arrêt de travail pouvant aller jusqu’au 90ème jour.

Les cotisations obligatoires pour les professionnels de santé : une clé pour être indemnisé !

Pour bénéficier de la prise en charge en cas de maladie, le professionnel de santé doit payer quelques cotisations obligatoires. À ce titre, les prélèvements sociaux sont plus ou moins élevés en fonction de votre degré de travail. En pratique, le pourcentage moyen des charges sociales d’un médecin généraliste s’élève à 17 %. Pourtant, pour un chirurgien-dentiste, ce taux varie entre 14 % et 19 %.

Concernant les cotisations obligatoires, il s’agit principalement de l’assurance maladie-maternité, des allocations familiales, la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) et de la Contribution Sociale Généralisée (CSG).

De même, la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS), la Contribution aux Unions Régionales des Professionnels de Santé (CURPS) et la cotisation retraite sont prises en compte.

ARTICLES LIÉS