Comment soulager les démangeaisons d’un bébé ?

Il est difficile de se sentir impuissant face à l’eczéma de votre bébé. Découvrez comment soulager l’eczéma et apaiser les démangeaisons de bébé lors des crises.

L’eczéma atopique (ou dermatite atopique) se caractérise par une peau sèche, des lésions évoluant en poussées et un prurit (démangeaisons) plus ou moins intense. La maladie touche entre 10 % et 20 % des enfants en Europe occidentale et aux États-Unis. Mais qu’en est-il des bébés ? Voici nos conseils pour soulager l’eczéma et les démangeaisons chez un bébé atteint d’eczéma .

Il existe des particularités chez les nourrissons. La sécheresse cutanée est plus rare. Les lésions d’eczéma atopique surviennent surtout sur les joues, le front, le cou ou les faces d’extension des membres. Elles ressemblent à des plaques rouges avec des papules* ou des vésicules*.

A lire en complément : Comment savoir si on a fait une intoxication alimentaire ?

L’eczéma atopique n’est pas grave. Néanmoins, cela peut provoquer une gêne majeure. Les démangeaisons peuvent causer du mal à dormir chez le bébé. L’impact sur la qualité de vie n’est pas toujours corrélé avec la gravité des lésions cutanées. Les petites lésions peuvent être très invalidantes. Il existe également un risque de surinfection. Surtout en cas de grattage de ces lésions ou d’épidémies d’herpès.

L’objectif du traitement est de prévenir les poussées et de soulager les démangeaisons lors de l’eczéma du bébé.

A lire également : Quelles sont les maladies causées par le stress ?

Quelques règles pour éviter les agressions cutanées d’un bébé atteint d’eczéma

  • Évitez les détergents et les savons , qui sont souvent irritants. Pour les toilettes, il est préférable d’utiliser un nettoyant adapté aux peaux atopiques, liquide sans savon ou une huile nettoyante à pH neutre ou faible. acide, sans parfum.
  • Il est conseillé d’éviter toute exposition à des températures trop élevées ou très basses.
  • Évitez tout contact avec des vêtements en laine.
  • Coupez les ongles courts pour limiter les lésions grattantes.

Les exclusions alimentaires en l’absence d’allergie confirmée sont inutiles. Aucune restriction alimentaire n’est justifiée chez un enfant atteint de dermatite atopique. UN l’allergie alimentaire doit être mentionnée lorsque la consommation d’un aliment spécifique provoque des symptômes tels que urticaire, prurit, signes digestifs, respiratoires ou même anaphylaxie. Egalement en cas d’eczéma atopique difficile à contrôler par traitement.

Des émollients pour lutter contre la sécheresse de la peau du bébé

émollients aident à lutter contre la sécheresse cutanée, qui est à l’origine de l’eczéma atopique. Ils visent à maintenir l’hydratation des couches superficielles de l’épiderme. Ils sont utiles en prévention et doivent être poursuivis lors d’épidémies d’eczéma atopique Les . Il est important de vérifier la composition des émollients. Il est préférable de choisir un produit sans parfum ni conservateur, afin de minimiser le risque d’allergie.

Les formes grasses telles que certaines pommades conviendraient mieux à une application sur une peau sèche. Alors que les formes les plus aqueuses conviendraient mieux aux lésions inflammatoires. La fréquence d’application de les émollients doivent être adaptés à la sécheresse cutanée. 2 à 4 applications par jour sur l’ensemble du corps et une application après chaque bain ou douche, lorsque la peau est encore humide.

Dermocorticoïdes, traitement des poussées de bébé

dermocorticoïdes sont des immunosuppresseurs. Actuellement, aucun autre immunosuppresseur n’est autorisé dans la dermatite atopique chez les nourrissons. En effet, ils sont très efficaces pour réduire les symptômes de l’eczéma atopique. Avec les émollients, ils constituent le traitement de premier choix contre l’eczéma atopique. Les dermocorticoïdes sont principalement utilisés lors d’épidémies de dermatite atopique Les .

Il existe plusieurs catégories de dermocorticoïdes. Classés en 4 niveaux, selon leur activité, de faible, modéré, fort et très fort. Il est recommandé de choisir le dermocorticoïde en fonction de l’âge de l’enfant et de l’intensité de la localisation de la lésion. Une seule application par jour semble Assez. Le traitement doit être arrêté progressivement, une fois qu’une amélioration significative des lésions et du prurit est atteinte, en espacant les applications. Il est important de quantifier la dose utilisée. Un cordon de crème ou de pommade sur la longueur de la dernière phalange d’un index adulte peut couvrir deux paumes des mains d’un adulte.

Les effets secondaires des dermocorticostéroïdes sont presque exclusivement cutanés, dépendent de la dose et dépendent également de la durée du traitement. En pratique, vous devez rechercher le dermocorticoïde ayant le plus faible niveau d’activité et le plus rapidement possible. Plusieurs guides pratiques recommandent de ne pas utiliser de dermocorticoïdes à haut ou très haut niveau d’activité chez les enfants de moins d’un an.

Antihistaminiques pour soulager l’eczéma et les démangeaisons chez

Certains antihistaminiques sont parfois offerts occasionnellement lors de fortes démangeaisons. Toutefois, leur efficacité reste modeste. En outre, certains les antihistaminiques dits « sédatifs » doivent être évités car ils exposent des effets secondaires potentiellement graves chez les nourrissons.

En résumé, les traitements de la dermatite atopique chez les nourrissons visent à prévenir les poussées et à soulager les démangeaisons causées par l’eczéma chez les bébés. Ceci sans nécessairement parvenir à la disparition complète des lésions.

Article rédigé par Bastien Wouts, Andy Hugonnier et Rami El Halloumi.

Papules* : Lésion cutanée, surélevée et solide, inférieure à 5 mm.

Ampèles* : Soulèvement circonscrit de l’épiderme, de petite taille contenant de la sérosité, qui s’écoule en cas de rupture.

ARTICLES LIÉS